”app, :1 ”In,

3. p I a.

III).

, .. “-21“:-

m «BETTER BUSINESS BUREAU» POUR LA LIBERTE DE COMMENTAIRE

u «Aucun individu ne vre une station de radio devrait pouvorr poursui- on on journal pour les re—

nut. .

L'EXPRESS, vendredi 4 mai 1979 - 3 .

. -. m."

ANTONINE MAILLET, DOCTEUR EN DROIT

L’EXPRESS SALUE L’ANNEE INTERNATIONALE DE

SON CONCOURS DE CREATION LITTERAIRE

CONCOURS OUVERT DU 1er MARS AU 31 JUILLET 1979 Trois catégories de participants:

PREMIER GROUPE: enfants de 6 a 11 ans; Libre d'écrire un texte d'environ deux pa— ges, sur son sujet favorit: famille, école, amis, animaux domestiques, etc.

PREMIER PRIX: $20.00 DEUXIEME PRIX: $12.00 TROISIEME PRIX: $ 8.00 Plus un abonnement annuel au journal.

DEUXIEME GROUPE: enfants de 12 a 13 ans; Sujet libre ou nos valeurs actuelles; sont- elles les mémes que celles de nos pa- rents?, amitié, amour des betas, etc.

PREMIER PRIX: $25.00 DEUXIEME PRIX: $15.00 TROISIEME PRIX: $10.00 Plus un abonnement annuel au journal.

TROISIEME GROUPE: enfants de 14 a 16 ans; Sujet libre, mais aussi, valeurs attachées aux études, a l'amitié, au respect des gens agés, aux bétes, etc.

PREMIER PRIX: $30.00 DEUXIEME PRIX: $20.00 TROISIEME PRIX: $15.00 Plus un abonnement annuel au journal.

Les meilleurs textes seront publiés dans nos

pages avec photo de l'auteur. La composi-

tion du jury sera annoncée sous peu. Priére aux autres joumaux et publications de trans- * crire en mentionnant la source.

Service 24 heures pour les restaurants et magasins

.L’ENFANT E'N LANCANT

MODERN .AIR CONDITIONING AND REFRIGERATION

REPARATIONS, INSTALLATIONS, VENTES Réfrigirateurs, tous les types de congélateurs et climatisateurs d'air. Vendredi é samedi

AUCUN FRAIS POUR LE DEPLACEMENT

7h00 a 20h00 368-0656 766—9714 (Rés.)

. .monde du spectacle vous offrent une analyse unique

Lehan'g'ément social.

A Paraitre, dorénavant, a chaque deux semaines!

The Toronto Clarion Célébre de’ja son deuxieme anniversaire. Un plus grand tirage et un meilleur reportage expriment bien son dynamisme. Les nou- velles qui yous touchent de pres et (ou) de loin, les nouvelles qui sont oubliées, déforme’es ou carrément enterre’es, vous les trouverez dans le Toronto Clarion. Sa chronique Sportive ainsi que celle du

en son genre. Ses petites annonces, ./ toujours a‘bon marche’, sont la pour vous/ Profitez-‘en! H

Que yous 'soyez d’ici ou. .. d’ailleurs, fie ; i r’ . I mamas 1 Sturgeon-Falls, zine pins laisser . passer les prochains '

numéros d1} f‘seul journal ep\A independent pour le ”£233

.4‘“ d KITéfiie‘z-ToTus—aé—s mairI-t'eii'ant! Nom ........................................................................ Adresse

Ville .......................... Code Postal .............................. Abonnement individuel par courrier $12/. Institutions $25/an “D Cheque inclusfll Veillez me facturer

9.Cla

_ 496 St. Gerrard St. E. Toronto M53 1 7 i a .. :

marques contenues dans une lettre a l’éditeur ou entendues au cours d’une emission de lignes ouvertes».

C’est 'ce qu’a declare cette semaine le president du «Better Business Bu— reau» du Toronto Metro- politain, Paul Tuz, alors qu’il commentait une re- cente decision de la Cour Supreme qui trouvait un journal de Saskatchewan responsable de certaines remarques contenues dans une lettre a l’éditeur.

«Cela ne servira qu’a menacer la liberté d’ex- pression du public dans les medias». M. Tuz pour- suit: «Les medias ont prouve qu’ils sont respon— sables dans leurs reporta- ges des evenements et des opinions. Le principe in- herent a la decision de la Cour Supreme du Canada pourrait diluer la qualité des chroniques et des é- missions d’affaires publi- ques.»

Traditionnellement, ex- plique le president du BBB, les lettres a I’éditeur et les lignes ouvertes sont les lieux 01‘1 les gens peu- vent exprimer sans crain- te leurs idées et leurs sentiments. Les commen- taires n’ont pas a étre exacts ou raisonablcs ou

PETITES ANNONCES

PIZZERIA (établie depuis 6 ans) 3 vendre, chiffre d’affaire par semaine $1,000.00, située au centre-ville d'Aurora, encore 4 ans de bail, loyer $375.00 per mois, amplement de station- nement aux alentours. A ven— dre au prix de $22,000. De— mander M. Simon le jour 494- 3386 cu 727-1321 a partir de 16h00 (frais virésl

COURTIER d'assurances gene- rales recherche secrétaire bilin- gue. Experience est un atout. Salaire intéressant. Excellentes conditions de travail, tous les bénéfices payés. Contacter M. Denis Paquette. Tél: 869-3520

SERVEUSE DEMANDEE pour «Bistro Montréal» a Toronto. M. Bowen, 482—5641 le matin.

justes, et c’est précisément ce qui les distingue de l‘information. «C’est ce qui les rend populaires et definit le produit.»

Dans la récente affaire en Saskatchewan, le jour- nal n’a pu presenter en cour les deux auteurs d'une lettre qu‘il avait pu- bliée et qui attaquait un politicien local. Les au- teurs, deux étudiants, a- vaient apparemment quit- la région et ne pou- vaient assurer le juge que ce qu’ils avaient ecrit en fait leurs opinions person- nelles.

«Si ii appartient au journal de démontrer que I’auteur d’une lettre libel- leuse n'engage que lui, a- lors tous les journaux pourraient avoir a exami- ner tres sérieusement 1a facon dont ils procedent en cette matiere», a indi- qué M. Tuz. «Pouvons- nous imaginer un éditeur demandant au lecteur qui lui écrit, un affidavit at- testant que la lettre n’a pas été commandée et qu’elle exprime stricte— ment une opinion person- nelle? Il ne fait aucun doute que de telles res- trictions mettent en peril tout une tradition de pu- blication d’opinions con- troversées et d’actualité.»

«Mais si le principe de la responsabilité des com- mentaires du public est ap liqué aux emissions ra iophoniques de lignes- ouvertes, les implications peuvent étre pires», re- marque M. Tuz. «Les sta- tions de radio ne deman- dent pas a ceux qui tele- phonent de s’identifier, encore moins de jurer qu’ils expriment leurs vues personnelles...»

Selon M. Tuz, les mé- dias se retrouvent mainte- nant dans une position tres inconfortable. Ils peuvent continuer d’agir comme ils I‘ont toujours fait et esperer que des cas comme celui de la Saska- tchewan ne se répéteront pas trop souvent, ou ils devront se montrer plus vigilants. I

r

k

Translators into French, perfect French, graduated from French-language uni- versities, able to type —- 361-0303.

.I’Académie

El Ecrivain bien connu, Antonine Maillet a reeu un diplome honorifique de Doctorat en droit a l’occasion de la collation spéciale de la Faculté Saint-Jean de l’Universite de l’Alberta, le vendredi, 4 mai, 1979.

Le chancelier de I’Uni- ' versité, Madame Jean Fo— -

rest, a conféré elle-meme ce di lome au Convoca- tion all de l’Université.

Madame Maillet a ma— nifesté ses talents littérai- res par la publication de plusieurs oeuvres dont «Pointe—aux-Coques», «Don l’OrignaI», «la Sa- gouine» et «Mariaagé- las». Elle a déja recu Ie Prix Champlain (1960), le Prix du Gouverneur Ge— néral (1972) et le Prix Goncourt (1977).

Elle a mérité cc dernier prix pour les qualités lit-

téraires de son roman «les Cordes-de-Bois». El- le a occupé plusieurs pos- tes dans l‘enseignement, notamment au College Notre—Dame de Moncton, a l’Université de Monc— ton, au College Jesuite de Québec et a l’Université de Montreal ainsi qu‘a l’Université Laval.

Madame Maillet est nee a Bouctouche, au Nou- veau-Brunswick, ou elle a fait ses études secondai- res. Elle a obtenu un Bac— calauréat puis une Maitri- se-es Lettres de I'Univer- sité‘de Moncton et plus tard une Licence-es—Iet~ tres de l‘Université de Montréal.

L’Université Laval lui a décerné un Doctorat en Philosophie en 1970.

En plus de ses romans bien connus, Madame Maillet a aussi écrit des pieces dc theatre et un guide humoristique de I‘Acadie a l’intention des touristes.

Madame Maillet détient un dipléme honorifique de Docteur-es-Iettres de l’Université de Moncton. Elle est aussi officier de l’Ordre du Canada.

Elle est membre de nombreuses associations dont I’Association des E- crivains de Langue fran- caise, la Société des Dra- maturges de France et la

Société des Lettres de France.

Elle est également membre de la Société

Royale du Canada et de Canadienne— francaise. I

Ouvert:

librairie @arneau ,

EN PLEIN CENTRE VILLE uu cuorx COMPLET DE uvnes, JOURNAUX. MAGAZINES ET DISQUES.

TOUTE INFORMATION A VOTRE DISPOSITION Ieslundi,mardi,mercredietsamedi

de 9h30 5 MM”)

les jeudi el vendredi

do 9h30 i 21h00

CNARGEX ET MASTER-CHARGE

Al ‘7

LE TORONTO EXPRESS INC.

FONDATEURS:

Jean Mazaré,

Edouard Apeneszewski Francois Taisne

PRESIDENT: Jean Mazaré

REDACTION: Francois Bergeron

COUABORATEURS: Chantal Beauregard Edouard Beniak Elias Ibrahim

Anna Martins Raymond Mougeon Marc Rochon Chaké Tchilinguin'an Gilles Vilain

PHOTOLAB: Jean-Jacques Pardebat

SECRETARIAT ET ADMINISTRA‘RON: Nadine Gagnon

ISSN’ 07051069 Cournel rte dauxiéme classe: No.

127 Succursale “'CF MdV 2L4

Sing Rates and Data) TELEPHONE [(116)922-3750

Correspondence 3 I’étranger: AFP

Numaro International normalise dos sane:

4295

LE SIEGE SOCIAL dos publications du TO- RONTO EXPRESS INC. est suué au 62 est. rue Charles. Toronto, Omar-o. Canada. La correspondence doll elle adressée a CP, Toronto Ontario,

TARIFS sur 19 C A R D. (Canadlan Advenp

Souscri re Un abonnement

est une forme précieuse hebdomadaire

de soutien a votre

NB. —— Les abonnements commencent au numéro courant.

Prévoir un délai de une a deux semaines avant le début de la—

16) 922-3750 bonnement.

On s'obonne?

eneraux:

it

1

Pour renseignements

4,5: 32 as 008 :03: 0‘00 > ~ <2 “Nd-I £32" 0.0>- 295’ 11201—2

~ ‘73 A I. \ (II .'—' o w I— 736 5 O C 5% z s c8 :: V =1 38 = 8‘2" “:69 a; .g : “é c Pm "U'U a... SS .. s6 3 C2 .. 3 s= E .. 1:8 E "3 << <

I Fl l | I l I I ,I I I l

Code postal:

Province: