l2 . vexnlss - Somulno do s on n luln 2007

E6 [it/21%;?

\twrialitrs lv .mcdtsrs rt qucbécoues

Un merveilteux restaurant canaaten-francais offrant crépes bretonnes, soupe a l‘oignon, steak au powre, etc. Situé dans Ie quartrer des théétres depuis 1974. Reconnu «Metlleur restaurant francais»

(es hurt dernieres années par les TORONTO SUN Readers’ Awards, ces deux dernieres années par NOW MAGAZINE, et cette année par WHERE MAGAZINE.

to we Church (au sud de in ME Toronto, Ontario MSE 1M1

(416) 3630838 / 363377; c wwwlepapillon (a

sane venttle‘e seplrk pow lei tumours

,. to TION oAs'rRONoMiQiir CAI l; n i: TORONTO

CUISINE RAFHNEE, TERRASSES, BAR. GRILLADES ET SALON. SUR LA RUE KING A (LUELOiflS PAS DU ROYAL ALEX ROY THOMSON HALL. SKYDOME ET DU PALAlS DES CONGRliS

, ‘3 get. alto: fig..’ .__.?'—,N

:5

Marcel ’5 ~ 416-591-8600 -

Laissez-vous séduire et emporter par une atmosphere francaise authentique et éléga nte.

Le Saint-Tropez et sa Terrasse ~ 416-591-3600 Vous propose un menu méditerranéen accompagné de musique style cabaret tous les soirs.

u Zazou ~ 416-591-8800

Un salon chaleureux et reposant aux doux sons de jazz,

cocktails chics et élégants, hors-d'ceuvres fins et délicieux.

OUVERT TOUS LES IOURS DE llH30 D“ 315 rue King Ouest, Toronto MSV 115 tonne? WWWMARCELSCO

EXPLORATION

Macao, ville no hard de la schizophrénie

Avet ses 25 casinos, Matao est devenue lu nouvelle (apitole du ieu.

HOR'I‘ENSE DES DORIDES hdesdorides@lexpress.to

Macao, ancienne colonie portu- gaise, est redevenu chinoise en 1999, soit deux années apres Hong Kong. La presqu‘ile chinoise a alors vu son développement s’ac- célérer, les casinos se construi- re et les Chinois venir en masse pour investir et se divertir. La vil— le est maintenant déchirée entre son passé colonial et son devenir de nouvelle capitale dn jeu.

Los l’ortugais dolmrquont a Macao au XVll“ sioclo. lls vont tairo do cotto prosqu'ilo, au sud-ost do la Chino, on port stratogiquo, un ro- lais avoc l'liuropo. l.a colonio portu» gaiso \'a so dovoloppor ot tontor do convortir los Chinois au catl‘tolicis- mo. La prouvo on ost dans lo contro historiquo do la \‘illo: do nombrou- sos oglisos ont c‘to origoos dorci, dov la. Parmi ollos, los ruinos do Saint Paul, lo monumont omblomatiquo do la villo. Cos ruinos sont los rostos do l't‘glis’o do Mun-r [lo], construito au XVII‘ sioclo par los Josuitos. La placo du Sonat, lo contro novralgi- quo do la \‘illo, ost tacilomont rocow naissablo graco it cos mosa't'quos on formo do vaguos at] sol. l.os mai- sons ont los tacados coloroos do la Moditorranoo ot du Portugal,

Lo quartior do Saint—Lazaro ost sans aucun douto un dos plus intorossants do la \‘illo pour a\'oir consorvo l’omprointo colonialo dos

photos Hortense des Dondes

l’ortugais. Do part ot d’autro do la ruo Saint—lazaro, los maisons colo- nialos so succodont, otalant [ours ta— cados coloroos. Doux d'ontros ollos sont memo historiquos: ollos ont ac— cuoillis los‘ nogociatours chinois ot portugais avant la rotrocossion.

Lo contro historiquo do Macao so souviont donc oncoro do Ia pro- sonco portugaiso, bion quo do nom— hrousos maisons colonialos aiont oto dotruitos pour y construiro a la placo dos banquos ou dos ca- sinos. Boaucoup do monumonts construits par los l’ortugais ont d’aillours été classes par l’U N ESCO au l’atrimoino do l'Humanito, plus pour los présorvor do la folio dos- tructrico chinoiso quo pour lour architocturo.

Une ville en plein développement

La reputation do Macao n'ost plus a fairo. Macao rimo maintonant avoc casino. La villo a toujours oto connuo pour otro un liou do do baucho dos Chinois ot dos Hong Kongais. ll taut diro quo la gigan— tosquo villo qu’ost Hong Kong n’ost qu'a uno houro do ferry do la pros- qu'ilo. Uno proximité qui pormot a Macao do drainor cortains touristos pour uno excursion, suftisanto, do quolquos jours.

Los casinos poussont donc com mo dos champignons‘ ici, sl bion quo Macao a dotrono Las Yogas on tormo do rocottos. Rocottos dos casi— nos do Macao on 2006: 7,2 milliards do dollars. Rocottos dos casinos do

la» Yoga». la momo an noo: (m mil— ltards do dollars, [a raison do co do< \oloppomont? l/ouvorturo on 2002 par lo gouvornomont du marché du iou, dotonu auparavant par lo Hong Kongars Stanloy Ho. l.os grandos tirmos implantoos a Las Vogas‘ vion- nont alors s’installor ici, consciontos du potontiol asiatiquo.

Aujourd'hui, il y . 25 casinos a Macao. l’armi oux, lo Sands ot sa tacado doroo roconnaissablo ontro loutos. Co casino ost lo plus grand d u mondo avoc sos 740 tablos do iou. 0n pout _\' jouor au black jack ou a la roulotto, mais aussi a dos joux chinois. l5aut-il oncoro dochiffror los caractoros ot comprondro los ro- glos, co qui n'ost pas donné a tout lo mondo.’

la Rogion administrative spo- cialo do Macao possodo doux ios, Coloano ot 'la'ipa, autrofois roliéos par un pont ot opargnéos par les constructions. Autrofois car un poldor a pormis quo los doux ilos n’on tormont plus qu’uno. La jonc- tion dos doux a oto baptiséo Cota‘i‘ ((‘oloano ot ’l‘ai’pa) ot sora lo liou do l'implantation d’un strip maca- nais, un proiot pharaoniquo avoc la construction do nombroux casinos ct hotols

Uno bonno adrosso pour ob- sorvor co dovoloppomont ot avoir uno vuo panoramiquo sur la ville:

la Macao Towor, lo point d’obsorva~ tion lo plus haut do la Ville, a l’ins- tar do la C N 'l‘owor a Toronto. Tout on haut do la tour, lo 360" Rovolving Restaurant avoc buffet lo midi com— mo lo s‘oir pormot do (ontoraplor la \‘illo sous tous les angles.

Enfin il tros intérossam do so promonor dans les quartiors chinois, pres du port, pour s’impré- ynor dos différentes ambiances. ll laut tendro l’oroillo ot déambulor dans les ruos étroites pour espérer sur rondro une partie bruyante do Ma dong, un jeu do dominos tries répandu on Chino. Le long do la rim do Praia do Manduco, un marché prond place cha ue jour. On pout y trouvor dos fouil es et de l’encens a bruler pour lo temple A-Ma, le plus populairo do Macao. luché sur une falaiso, il rocoit chaque jour dos cone tainos do pelerins venus demander los graces do la déesse.

Cété pratique

La moillouro saison pour visitor la ville est l’automne, les jours y sont onsoloillés et chauds. Autre ério- do, l’hiver, froid mais ensoleil é. Les citoyons canad ions n’ont pas besoin do visa pour visiter Macao en pas- sant par Hong Kong. A titre indi~ catif, il faut compter un peu plus do 1 500 dollars canadiens pour un allor—rotour Toronto Hong Kong. Enfin, lo pataca est la devise of i- ciello do Macao, a parité égale avec lo dollar Hong Kongais.

Plus d'informatiuns au www.ma- cautourismocom.

j

Les facades des maisons de la plate du Sénat ressemblent d telles do Portugal.

Croyez-le ou non, ce jeune va montrer a vos enfants comment rester en sécurité au travail.

Illustration dc H, Scdelmaicr Productions. lnc.

Croyez-Ie ou non, vous pouvez aussi montrer a vos enfants comment rester

en sécurité au travail.

l ) Demandcz-leur s'ils ont recu suffisamment de formation en sécurité.

2) Demandez-leur si on leur a donné un équipement de sécurité et

s‘ils I'utilisent.

m V

ne connaissont pas bien les procedures ou l’e’quipement.

4) Eneouragez votre ado a poser des questions sur les procedures

ou l‘equipemont.

'Jl V

do travaillcr. assuroz-vous que votre ado sait qu‘on peut refuser de

Demandcz—lour si leur patron les encourage a poser des questions s’ils

(‘ommc la plupart desjeunes ne savent pas qu‘ils ont le droit de refuser

faire un travail dungeroux en tout temps.

6

V

superviseur insislc pour lui t‘uire accomplir une téche dangerouse.

7

w

l‘entrcr dans son telephone cellulaire. Dites-lui de composer ce nume’ro si jamais on insistc pour lui fairc accomplir un travail dangcreux.

8

V

Placez lo numero do notro nouvelle ligne.

Dites—lui que vous sorcz lii pour l‘encourager si son patron ou son

Rappelez-lui qu’aucun omploi no vaut la peine de se blesser, de

tomber malade ni do mourir.

Voici l'un dos pcrsonnagcs dc notrc grande campagne qui dirigo les )ouncs \ors prownw—loscu. ou ils approndront l‘importunco do In soc-unto au travail. (irricc a cotto tampugnc. aux conseils Ci-dcssus Ct 51 cc quc vous dircz a vos enlants. nous pomons los ompoclior do grossir lo nomhrc dos docos insensos qui sun ionnom dans notro province chaquo annoc. Pour plus de rcnscigncmcnts. composez le l—Xoo-SAHi~.l()B (7233562) on \ isuo/ prm onw—loscu. ou \ous pourro/ tolochargor notro guide a I‘Intontton dos parents.

Steven W. Mahoney President du conseil

c/‘K'éM/ fiv/f , J

‘/ ‘,.”“*"‘ "‘

u

l-866-SAFE-JOB (723-3562 ). dans son pttncteiiille ou son sac a main ou demandez—lui de

——-- ONTARIO ~—-"