8 . l'EXPRESS . Somulno do 5 an n loin 2007

SCIENCES

les cerveuux verts de

BENOIT umorx Agenie Suenterl’resse

l:n Californie, an new de la trés «hot» Silicon Valley, la ou sont concentrees les plus grandes réus- sites du boom informatique (Intel, Apple, (.oogle, eBay, Yahoo), une nouvelle vague s’éleve. Une vague \erte!

tes prepai'ent leur planche de surt. l curs principaux creneaux sont l'energie solaire, les piles a com» liiistilile, l’energie eolienne, les bio- i‘ombustibles et les nouvelles sour- ces lumineuses.

Sola/i'nie, une entreprise en demarrage, mise sur un biocarbu- rant a base d’algues. Nanosolar in- \'estit plutot dans un noui'eau pro— cede de fabrication de panneaux

financee par lohn Doerr, un des plus influents specialistes anteri‘ cains du capital de risque, laisse planer un certain mystere sur ce qu'elle developpe.

Sur le site Web officiel de la compagnie, aucun detail sur la technologie. l’ourtant, en fouillant un peu plus, plusieurs sites nous apprennent que le secret de Bloom Energy est une pile a combustible a

l‘liisieuis eiitrepiises innoian— solaires a bas prix. Bloom Energy, oxydesolide reversible. - E Ontario Commrssron Energy de l‘energle EBsZOO7-0606 I EB-2007-0615 de l‘Ontario

—‘-P Board

AVIS DE REQUETE ET D‘INSTANCE COMBINEE

Participation

M

la publication do present aVis.

Co

Enbridge Gas Distribution Inc. 500 chemin Consumers Toronto lOntario) M2J 1P8

Adresse postaie C P 650 Scarborough iOntariOi MiK 5E3

A i attention de

Patricx Hoey

Directeur Regiementation Tel 416-495-5555 Telec 4164956072 Courriel

Vous voulez en savoir plus?

Comment nous ioindre

Iigne .. obiet i- de votre courriel.

C P 2319 2300 rue Yonge. 27" etage Toronto (Ontario) MAP 1E4

A I attention de Kirsten Walii Secretaire de la COmmlSSlOn

Telec Ate-4407656

Commission de l'énergie de l‘Ontario

Tel 1-888-632-6273 (sans irais)

SI VOUS NE DEPOSEZ PAS UNE LETTRE PRECISANT VOTRE INTENTION DE PARTICIPER A LA PRESENTE INSTANCE, LA COMMISSION PEUT PROCEDER EN VOTRE ABSENCE ET VOUS NE RECEVFIEZ AUCUN AUTRE AVIS CONCERNANT CETTE INSTANCE.

RELATIVEMENT AUX TARIFS DE 2008 D’ENBRIDGE GAS DISTRIBUTION INC. ET D’UNION GAS LIMITED

Eribridge Gas Distribution inc. (crapres. .. Enbridge ,.) a déposé une requéte ie 11 mar 2007 aupres de la Commissmn de I energie do i Ontario icrapres Ia « Commissron n) aux termes de I'anicla 36 de la Lor de 1998 surla Commission de I'énergi'e do i‘Oniario. L O c is Annexe 8. telle que modrtiée. en vue d‘obtenir une ordonnance de la Commrssron approuvant ou etaoiissani les rants de distribution. de transport at de stockage du gaz naturel a compter du 19' janVier 2008.

Union Gas Limited icr-apres. «« Union .,) a depose une requéte datee du 11 mai 2007 aux termes de i'article 36 de la Lor de 19.05 Sui /a Commrssron de lenergie de I’Ontario. L.O,. c. 15. Annexe B. telle que moditiee. en vue d‘obtenir une ordonnance de la Commissron approuvant un mecanisme de tariis incrtatits pluriannuel atin de determiner les tarits de la distribution. du transport ei du stockage reglementes du gaz naturei a compter do 1‘“ ianvier 2008.

La decrsion de la CommiSSion relativement a ces requétes peut avoir un etfet sur tous les consommateurs d'Union et d Enoridge Plus précrsement. ii est possrble que ces requétes entrainent une hausse des tarits de livraison.

La Commrssron reunira les deux requétes pour les instruire simultanément contormément aux dispositions du paragraphe 2i i5i de la Lor de 1998 sur la Commrssron de l’e’nergie de l'Ontario, L,O.. c. 15. Annexe B.

Union et Enbridge deposeront en temps voulu des preuves ecrites a i‘appui de leurs requétes.

Des copies des preuves a l'appUi des deux requétes seront disponibles pour consultation dans les bureaux de la Commrssron srtues a Toronto Une copie des preuves d'Enbridge et d'Union sera disponible dans leur's bureaux respectits. aux adresses indiquees plus bas Des copies des requétes sont egalement disponibies pour consultation 3 cos adresses.

Vous pouvez partrcrper a la presente instance de l‘une des trois tacons swvantes .

i Vous pouvez laire parvenir une lettre de commentaires a la Commrssron. Votre lettre doit inclure toute requéte Visant a etiectuer une presentation orale devant la Commission.

Vous pouvez demander le statut d'observateur atin de recevorr les documents publies par la Commission durant l'instance. Vous devez presenter votre requéte dans une lettre, laqueile dort parvenir a la Commission au plus tard 1010urs apres

Vous pouvez demander le statut d'intervenant Si vous desirez participer activement a l'instance. Vous devez presenter votre requete dans une iettre d'intervention. Iaqueile dort parvenir au plus tard 10 iours apres la publication do present avrs Votre lettre d‘intervention dort decrire la maniere dont vous étes ou pourriez étre touché par [instance at doit precrser Si vous representez un groupe ei. Ie cas echeant, decrire ce groupe et ses membres. La Commission peut criOisir de tenir une audience écrite ou orale. La Commissron ne procedera pas par voie d'audience ecrite st une partie presents a la Commissmn des raisons iustitiant de tenir une audience oraie. Votre lettre d‘lntervention doit indiquer Si vous prelerez une audience ecrrte ou une audience orale et preciser les raisons sur iesquelles votre prélérence est londee. La Commrssron peut attribuer des depens dans cette instance. Vous devez indiquer dans votre lettre d intervention Si vous entendez solircrter des dépens aupres Enbridge. d'Union. ou des deux sociétes. ainsi que les motiis etabiissant votre admissibilite aux dépens. Vous devez tournir un exemplaire de votre lettre d'iritervention a la ConimiSSion ainSl qu‘un exemplaire a Enbridge eta Union. aux adresses survantes :

Union Gas Limited

OF. 2001

50. promenade Keil Nord Chatham (Ontario) N7M 5M1

A l‘attention de . Mike Packer

Directeur. Fieglementation

Tél. . 519-436-4538 519-436~4641 mpacker@uniongas.com

Teléc. Courriel :

pairick hoey @ enbridgecom

Vous pouvez obtenir davantage de renseignements sur la maniere de particrper en visitant le site Web de la Commission iwww oeb gov onca) ou en appelant notre Centre des relations avec les consommateurs au 1-877-632-2727.

Lorsque vous repondrez au present avrs. veuiliez crter le numero de dossier de la Commission EB-2007—0606/EB-2007-0615. it est egatement important d'indiquer votre nom atnsi que votre adresse postate at, is cas échéant, votre adresse électronique, Toutes les communications doivent étre adressées au secretaire de la Commission a l'adresse indiquee plus has at dowent etre recues au plus tard a 16 h 45 lo jour exigé. Pour votre commodite, la Commrssron accepte les lettres de commentaires par courier courant ou electronique. Notre adresse electronique est la suivante : Boardsec©oeb.gov.on.ca. Veuillez inciure les numéros de reference clans la

Part a Toronto le 25 mai 2007.

COMMISSION DE L‘ENERGIE DE L'ONTARIO

Original signé par

Peter H. O'Dell

This document is also available in English.

Secretaire adiou'it de la Commissmn

Silicon Valley.

Ce type de pile peut fonction— ner selon deux modes, Le mode de decharge, ou la pile genere de l’elec- tricite a partir d’hydrogei‘ieet d'oxy- gene. et le mode de charge, ou l’hy- drogene et l’ox ygene sont regeneres a partir de l’eau produite lors de la decharge. l’our l’instant, ce type de pile est surtout connu pour des ap— plications fixes, com me des centra— les electriques.

En parlant des technologies vertes, Doerr, un des hommes les plus riches de la planete, confiait au magazine Fortune, dans l’edi- tion du 16 avril dernier, qu’uil pour- rait s'agir de la plus importante oc— casion d ’affaires‘ du XXI" siecle.»

Doerr n’est pas le seul a croi- re que saui'er la planete peut étre payant. Un regroupement d'inves- tisseurs spOcialises danslestechno—

logies vertes, le Cleantech Venture Network, rassemble 1 300 membres et 6 Hill) compagnies, réparties en Amérique, en Europe et en Chine. Les actifs du groupe s’élevent a plus de 3 000 milliards dc dollars améri- cains. Depuis février 2006, i1 existe sur la bourse des valeurs américai- nes un indice boursier, le Cleantech Index United States (CTIUS).

Arnold Schwarzenegger, le gouverneur de California, vient quant a lui de faire adopter une loi limitant les emissions de C02. ll a aussi rassuré la population: son Hummer route maintenant ‘a l’hy— drogene. La solution laisse songeur, sachant qu’un 5i gros \‘éhicule pol— lue de bien d’autres manieres. On peut donc se demander si la vague verte sera aussi verte que le billet americam.

Festival Iittéraire Métropolis Bleu de Montréal

lmuginer Ie Futur

ISAIEIIE BIIIIGIIII Agente Sciente—Piesse

Nanotechnologie, génétique, tech- nologie de l’information. La crois- sance exponentielle que connais- sent les sciences et technologies inspire de nombreux écrivains. Mais pas nécessairement ceux auxquels on pense. La science-fic- tion aurait peu évolué depuis ces vingt derniéres années.

«La science-fiction se nourritdesmev mes Vieux themes, tels que la puis- sance ou la mort. Les textes adoptent seulement un vernis scientifique au service de ces pulsions», affir- me l'ecrivaine Elisabeth Vonarburg qui participait a une table ronde sur «L’imaginaire et la science» dans le cadre de Metropolis Bleu, le festival litteraire international de Montreal tenu en avril dernier.

L’évolution discrete de la scien— ce-fiction a morcerait méme un recul face a la reflexion sur les sciences et technologies. Un role qu’elle tenait autrefois. «Les auteurs dc science- fiction etaient comme les canaris des mines de la science. Leur chant a change de ton. ils ont meme de la difficulte a imaginer le futur», rele- i'e Mario Tessier, également présent au festival litteraire. L’essayiste et auteur observe un deplacement do l’anticipation \‘ers une science-fic— tion plus retro, le boom du fantasti- que et l’impuissance d’écrire sur la singularite.

Cette «singularite», theme qui reviendra tout au long de la discus— sion, dei'rait etre la fusion de l’hom— me et des machines, l’aube d’une noui'elle humanite. «Un mur que

les écrivains ont bien du mat a per- ccr», souligne Mario Tessier.

Métier: conseiller scientifique pour auteur en panne de décors

Les sciences et les technologies constituent d'indispensables outils pour forger une bonne histoire de science-fiction. Mais «l’écrivain s’in— téresse avant tout aux personnages et au denouement de l’intrigue», re— leve Elisabeth Vonarburg.

Qua nd vient le moment d’appli- quer un «vernis Scientifique credi— ble», Elisabeth Vonarburg conseille aux auteurs de science-fiction de se faire aider par les spécialistes. Ainsi, l’auteur de la sa a de Tyrana'el et de Chroniques du ays des mores a re- vélé une collaboration nourrie avec Norman Molhant, également pre— sent a Métropolis bleu‘ Le volubi- le «savant fou» que ses amis appel- lent «Gandalf Le Gris» - car il porte une barbe fournie - cache un éco- systematicien féru de sciences di— verses, de la biologic a la physique quantique,

Diplomé de chimie physique, l’informaticien est responsable en recherche et du développement, il est spécialiste d’une science qui s’appuie sur l'introduction des ma- thématiques et des statistiques en écologie. ll 59 livre aussi a une pra- tique peu connue des lecteurs, cel- le de conseiller scientitique pour les auteurs de science—fiction en mal de sciences. «On fait appel a moi lors de pannes de décor. )e les aide a introduire des concepts scientifi- ques, a rend re plausible des idées et vraisemblable l’usa e de certaines technologies», explique Norman Molhant.

Lauréat ex equo

. Prix Iittéraire Trillium

Crac Paul Savoie

POESIE

Fc‘lz'cz'latz'ons

,; '>

I i I'iiItlllill“ u - 5' > ,.. K D Vld www.cditionsdavid.com

Ainsi parle Ie Saigneur Claude Forand

POLAR

a nosouteurs

Finaliste

"s. W

Alum-uni (mu on ump- i mum:

I

Canada?

Les uuteurs clussiques ii I’ussuui de la science-fiction

Si certains auteurs de scien- ce-fiction connaissent des pannes, de nombreux auteurs qui ne cotoient pas les uni- vers futuristes et pénétrants de la science-fiction s’y ha- sarderaient plus souvent qu’autrefois.

Ainsi, la recipiendaire 2007 du prix littéraire du Metropolis Bleu et auteur de 40 livres tra- duits dans 50 langues, l'écri— vaine Margaret Atwood dé- peint dans l’un de ses derniers ouvrages‘ (Le Dernicr Homnw, Robert Laffont) un futur de— vaste par une catastro the eco- logique et le manque iléihitruc' de scientifiques.

A découvrir

Le si'ti’ d'E/isiilii‘tli Voiiiirliiirg: llllfl.‘//Zt’it'i‘i’. iiiiosfi'ri'.iirg/lii'livrg/ iiiiti'iirsffii/soiiiiiiin'ri‘.risp?siti*:58

Li' lilogiii' tie Mario Tcssier: ll HP.'//[7[Ux iii'. scie iii'r'p rr'ssi‘. i}i‘.i‘ii/i‘iiltiiri‘/

Trop beau pour étre vrui

Agence Science-Presse ~ Quand il est question do mariage, les fem- mes se méfient des hommes se’dui- sants et prospéres.

Selon des tests psycholopiques realises a l’L'niversite ('entral Lancashire, aux li‘tats‘L‘nis, les

femmes evitent de s’engager ai'ec des hommes tres attrai'ants Littl oc— cupent des postes prestigreux pan ce qu'elles craignent qu’ils ne soient infideles e’t peu disponibles pour leur tamille.

l‘our tester I/lllflllt'lltt‘ dii sta- tut d'un hoinme stir ses possilii lites a coni'oler en justes notes, Simon Chu et ses collegues ont cree des petites annonces personnelles ficti- ves dans un courrier du coeur. l L‘s textes revelaient des information» sur la carriere des pretendants et étaient accompagnes de photos d’hommes peu, moderement et tres attrayants.

La majorite des 186i temmes in/ vitees a se prononcer pour choisir un candidat afin de s’engager dans une relation a long terme ont pre— féré les hommes moderement iit~ trayants avec des emplois stables mais‘ sans grand prestige.

les chiens déprimés ont maintenant leur Prozac

Agence Science-Presse Un nou- veau médicament spécialement concu pour traiter la depression et les problémes de comportement cles chiens est maintenant autori-

en Angleterre.

Les Prozac et autres anxiolytiques rescrits aux humains sont depuis ongtemps utilises en clinique vete— rinaire pour traiter l'anxiete et la de— pression des chiens. Cette fois, les chiens auront droit a leurs propres; médicaments a saVeur de boeuf.

Des associations de protec— tion des animaux se sont oppo— sées a la commercialisation de ce medicament pretextant que les ve— térinaires rendraient les animau\ toxicomanes et dependants aux médicaments. Mais les specialistes affirment au contraire que ce me- dicament sera tres utile pour trai— ter certaines habitudes qu'ont par— fois les chiens anxieux telles les hurlements et la destruction du mobilier.

Les chiens qui ont des proble— mes de comportement comptent pour le quart des chiens euthana» siés chaque année dans les clini~ ques vétérinaires.

Dos medicaments untiépileptiques nuisiblos pour la foetus

Agence Science-Presse —— Les fem- mes qui prennent des médica- ments antiépileptiques durant leur grossesse seraient plus a ris- que de mettre au monde des en- fants avec un faible quotient intellectuel.

Plus d’une centaine d'enfants en Angleterre souffrent d’un syndro— me anti-convulsion parce que leurs méres consommaient du Valproate, un medicament prescrit pour controler l’épilepsie. Les families de ces enfants réclament l’interdic— tion de la vente de ce medicament pour les femmes enceintes. Le syn— drome anti-convulsion comporte plusieurs problemes physiques‘ tels des anomalies du systeme moteu r, des problémes d’élocution, de vi- sion, d’audition, d'apprentissaige et de comportement.

Certains enfants seraient aussi atteints de malformations CllVCi‘sCS comme d’un palais fendu et du spi- na bifida. Selon Ingrid Burns, direc- trice de l'Association britannique de l’épilepsie, les effets des medica- ments antiépileptiques et les conse- quences des crises épileptiques su r le développement du cerveau du bébé doivent étre mieu\ ei'aliies. «Trouver le medicament approprie durant la grossesse est tres comple— xe», indique Mme Burns.

Les médecins conseillent au\ femmes de ne pas a rreter brus- quement leur medication lorsqu’el— les sont enceintes sans en parler d’abord avec leur rnedecin pour éviter dos convulsions dangereu- ses et meme des deces.

le thé veEt n'a pas que des vertus

Agence Science—Presse Le thé vert est partout! On commencait a s’habituer a son gout et méme a Ie préférer aux autres thés. Voila qu’une nouvelle étude révéle que le thé vert pourrait étre iiuisible a la santé.

Bu avec moderation, il pre\ ient les maladies cardiaques et le cancer, Mais en grandes quantites, les po- lyphenols presents dans Ie the WM peuvent devenir timques pour le foie et les reins.

Les amateurs th' the peui'ent cependant dormir li‘iiitqtlillt‘s, rl faudrait boire plus de lli tasses do the vert par iour pour \(itllli‘li’ des effets toxiques.