COMMUNICATIONS DIVERSES . 1,27

Dans les pieces dépourvues de moyens spéciaux de ventilation, Pair est préservé d’une contamination excessive, par les portes et les fenétres mal jointes; le renouvellement de Pair est sensiblement accéléri: par Pabaissement de la temperature qui se produit, pendant la nuit, dans Pair extérieur.

Dans les pieces continuellement occupées, il est nécessaire de sup- pléer a 1’air vicié par les produits de Péclairage autant qu’a 1’air conta- miné par les exhalaisons humaines, car un bec de gaz ordinaire détériore Pair autant que six individus, au minimum. On peut, (les lors, se rendre compte de la nécessite de pourvoir, d’une facon systémat-ique, au renouvel- lement de Pair dans tous les espaces habités, cfest-a-dire au déplacement dc Pair impur et a Pintroduction cle Pair pur.

' En Angleterre, le principal intermédiaire employé pour chasser l’air

‘impur, c'est le foyer. Avee un foyer ouvert, muni (Pun tuyau de 14

polices sur 9, il s’établit souvent dans la cheminée un tirage de 311130“ cubes, ct quelquefois de 5m cubes par seconde, ce qui (léplace environ de 9300i 14,000 metres cubes par heure.

Mais, en régle générale, on néglige absolument de prendre des mesures pour remplacer Pair qui est ainsi chassé de la chambre. On laisse Pair s’y introduire du mieux qu’il peut, a travers les crevasses des portes et des

' fenétres et a travers les murs; d’o1‘1 des plaintes continuelles au sujet (les

refroidissements, des rhumes, etc. Nos feux ouverts ne nous chauifent tout simplement que par la radiation directe du feu. Plus nous augmentons la chaleur du foyer, plus nous chassons d’air

__ i chaufié dans la oheminée et plus nous attirons (Pair froid pour le remplacer " ' dans la piece; nous sommes done grillés d’un coté et gelés (le Pautre, tandis

que les cinq sixiémes de la chaleur produite par le charbon séchappent par lat cheminée.

Dans certaines maisons, celles qu’habitent les classes aisées surtout, pour suppléer au feu ouvert, on introduit Pair frais clans les chambres, ainsi

_que dans l’escalier, apres que cet air a été chauffé par quelque appareil

central de chaufiage. Mais oe systéme nécessite une grande dépense do charbon, en permettant a la chaleur du foyer de séchapper par la cheminée, sans qu’on en ait ressenti (Pautre effet qu’un eourant (Fair surabon- dant. ' _

Par consequent, le meilleur systéme de foyers ouverts, est celui qui utilise le surplus de chaleur clont on n’a pas besoin, chaleurqui, autrement, s’échappe, inutilement, par la cheminée. On pent employer ce surplusii chauifer Pair pur nécessaire pour remplacer celui qui séchappe par la cheminée. Get air pur ainsi chauffé devrait étre introrlilitwlaiis clmnbre