_(;5._

notre conduite par les raisons de nos adversai- res. Nous avons un passe, nous avons des tra- ditions que nous devons suivre. Souvent. nos adversaires nous ont jeté le gant, nous accu- sant d’él:re seuls responsables de cette politique des chemins do fer dans la province. J’ai 1e droit de ieur dire dans 1e langage d’un avocat: je lie contestarion avec vous. Voici notre dos- sier, soumettez le votre ; nous allons les com- parer afin d’établir la responsabilité de cha- cuu devunt Phistoire. (Pest peut-étre le meilleur moyen dc dissiper tout doute, s’il en reste, sur la justice de la question qui nous occupe.

Coup (Pmi! retrospectif.

Cette province de Quebec a payéjusquki pré- sent pour subsides aux chemins de fer la som- ine de $'2i,508,627.30. De fait, la tres grande partie de notire dette se compose de subsides votés é celte fin. Sur cetzo somne. 1e chemin de fer du Nord figure pour nu chiffre de $13,- 947,341.05, soit une moyenne de $39,082,111 par mille sur une longueur de 356,87/l0O mil- les. Ijaide accordée aux zauzres chemins rle fer représente un chiffre de $10,561 ,‘286,25, pour '1698,82/lO0 rnilles de cbemins, ou une inoyenue dc $6,216.83 par niille. 614,95/l00 milles ont été construits sans aide de notre part, cc qui porte £1 ‘Z670. B-é/IOO le nombre de milles de chemins rle fer construits dans cette pFOViUCG depuis la Conlédération. Le gouverne- ment fédéral a aussi payé pour 1a construction des chernius de fer clans notre province jus- qu’au 30juin 1895, $9,393,550.97. Enfin, les

3