Ce qui a été conservé ne représente que le squelette de ces constructions. Les revêtements de marbre manquent, ainsi que les fausses architectures qui donnaient à ces monuments leur véri- table caractère. On y reconnaît facilement Yemploi de toutes les catégories de voûtes portées à leur perfection: la voûte en ber- ceau, les coupoles, les demi-coupoles et avant tout la voûte dlarête, employée dans les grandes salles et dans les portiques.

Uétablissement de bains proprement dit est inscrit dans une grande cour intérieure presque carrée et entourée d'une haute muraille. Le doublement des salles sur les deux côtés des salles principales situées au centre est caractéristique.

Toutes les inventions des architectes flaviens dont nous avons déjà fait mention, se retrouvent ici. Le point culminant est cons- titué par la construction circulaire, le caldarium (Fétuve), divisé en niches et surmonté d'une coupole. A Fextérieur, cette forme ronde se traduit nettement par Fabside semi-circulaire (Planche

.en couleurs VIII).

Signalons un détail qui doit être considéré comme un indice

très important, gros d'avenir: Félément curviligne à triomphé

de la ligne droite prônée en architecture par les Grecs.

18 Rome. Thermes de Dioclétien. Perspective.